Raphaël Marchal

Ne vous fiez pas à son air calme. Sous un phrasé délicat, Raphaël révèle une langue bien pendue, fidèle aux chansons 80s dans les moments de déperdition. Ce crudo-végan d'1m89, fan des bonnets de marin, montre en toute occasion une rigueur et un flegme sans pareil. Ne soyez pas effrayé par ses expressions imagées, comme "j'ai peur de ses questions en bois de cagette". Il voudra tout simplement vous dire : "les questions qu'elle me pose sont vraiment pourries". Littéraire dans l'âme, ce phasme urbain saura à coup sûr vous régaler de ses qualificatifs surannés.