Ramush Haradinaj était pressenti pour le poste de Premier ministre. Investi par le Président Hashim Thaçi, sa nomination a été validée par le Parlement ce samedi 9 septembre.

Après l’élection du président du Parlement Kadri Veseli jeudi 7 septembre, le président de la République a pu investir Ramush Haradinaj.

Il ne manquait plus que l’accord du Parlement. Avec 61 voix pour, une abstention et 0 voix contre, Ramush Haradinaj va désormais pouvoir former son gouvernement. Vetëvendosje la LDK, principaux partis d’opposition ont boycotté le vote et quitté la salle.

Ancien Premier ministre de 2004 à 2005, il est surtout connu pour avoir été le chef de l’armée de libération du Kosovo, l’UÇK. Considéré comme un héros de guerre, Ramush Haradinaj est soupçonné par le Tribunal pénal international de la Haye d’avoir commis des crimes de guerre à la fin des années 90 à l’encontre de la communauté serbe du Kosovo. Inculpé en 2005, il est acquitté trois ans plus tard.

Lire aussi  Ce qu’il faut savoir sur le tribunal spécial pour crimes de guerre au Kosovo

En mai dernier, l’ancien « libérateur » du pays était au centre d’une crise diplomatique entre la France et la Serbie. Sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par Belgrade, Ramush Haradinaj a été arrêté en France et sur le point d’être extradé vers la Serbie.

A la tête de l’exécutif, le Premier ministre doit pouvoir présenter son gouvernement dans les prochains jours, après trois mois d’impassse politique.

La justice française rejette la demande d’extradition de Ramush Haradinaj vers la Serbie

 

 

Comments

comments